Découvrez les six vainqueurs de Nike: On Air

-

Les six projets gagnants du concept Nike: On Air ont été dévoilés

Lancé il y a quelques semaines, le projet Nike: On Air invitait des anonymes à concevoir une Air Max originale en lien avec la ville qu’ils représentaient. Parmi elles, Paris, Londres, New-York, Séoul, Shanghai et Tokyo. Après l’étude de milliers de candidatures, l’étau s’est resserré il y a quelques jours autour d’un panel de 18 finalistes sélectionné par Nike, trois de chaque ville citée précédemment. Aujourd’hui, le programme touche à sa fin puisque l’équipementier a révélé les six concepts gagnants. Les heureux concepteurs auront ainsi la chance de voir leur paire modélisée en 3D avant d’être commercialisée par la suite, comme ce fût le cas pour Sean Wotherspoon et sa chaussure hybride.

Jasmine Lasode a créé une Air Max 97 « London Summer » célébrant l’amour et l’été au sein de la capitale anglaise. Elle a également pris soin d’apporter une touche très personnelle pour la conception, celle du souvenir d’un premier rendez-vous sur Primrose Hill, une colline du côté de Camden.

La New-Yorkaise Gabrielle Serrano a imaginé une Air Max 98 « La Mezcla ». Cette conception traduit la diversité de la Big Apple, qu’elle soit culturelle ou ethnique, tout en mettant en lumière ce qui fait que cette métropole est si spéciale : sa population.

La paire parisienne choisie est celle de Lou Matheron. Cette Vapormax Plus « Works In Progress » est inspirée des photographies réalisées par la jeune française du nouveau palais de justice de Paris et plus précisément des couleurs et matériaux sur le chantier.

Le sud-coréen Gwang Shin a rendu hommage à Séoul en conceptualisant une Air Max 97 « Neon ». Ce sont les nombreux neons et panneaux publicitaires présents dans sa ville de cœur qui lui ont donné l’idée de cette création hybride. Le drapeau sud-coréen et son fameux Taageuk l’ont également inspiré dans le choix des couleurs.

Une Air Max 1 « Tokyo Maze » a été conçue par la japonaise Yuta Takuman. La paire fait écho au labyrinthe souterrain des lignes de métro colorées parcourant Tokyo tandis que le cuir en relief est une traduction du revêtement en béton présent partout dans la mégalopole. Enfin, la couleur rouge de la bulle d’air se rapporte directement à l’iconique Tokyo Tower.

Enfin, c’est une Air Max 97 « Kaleidoscope » qui fait honneur à Shanghai. Imaginée par Cash Ru, la sneaker reflète le va-et-vient des nuages que l’on peut observer flotter au-dessus de la ville chinoise, formant à chaque fois de nouvelles formes et des dégradés de couleurs. La paire bénéficie d’ailleurs d’un traitement spécifique sur l’empeigne traduisant cette vision.