Sneakers Puma

La marque Puma fit ses débuts en 1948 à Herzogenaurach, en Allemagne. C’est suite à un désaccord que les deux frères fondateurs de la marque rivale adidas à l’origine associés, Adolf et Rudolf Dassler, prirent des chemins opposés. Ce dernier décida de créer sa propre marque Puma dans la même ville.

La toute première paire de Puma était un modèle pour la pratique du football, préfigurant un succès auprès de nombreux sportifs qui choisirent les produits de la marque. Le médaillé olympique lors de l’épreuve du 1500 m aux Jeux Olympiques de 1952, Josef Barthel, en est un exemple. Quatre ans plus tard, Puma présentait son célèbre logo formstripe encore associé aujourd’hui à l’entité de Bavière. Le logo au félin fit son apparition en 1968, la même année durant laquelle le phénomène Black Power lancé deux ans avant vécut un tournant historique impulsé par les deux athlètes olympiques John Carlos et Tommie Smith qui, d’ailleurs, portaient des chaussures de la marque allemande. Ce fût également l’année d’introduction de l’une des silhouettes les plus emblématiques de la firme : la Puma Clyde, dont le nom vient de son concepteur Walter Frazier surnommé « Clyde ».

Au fil du temps, elle s’est imposée parmi les équipementiers les plus influents de la planète avec ses produits lifestyle et sportifs. Puma s’est rapidement fait une place au sein de la culture hip-hop et plus précisément celle du breakdancing ces trente dernières années à l’image de la collaboration commémorative YO ! MTV Raps.

Clyde, Suede et State : plusieurs de ces silhouettes basketball sont iconiques et seront encore certainement commercialisées dans les prochaines décennies. La firme allemande ne cesse de réinventer ses modèles classiques, équipés du fameux Formstripe latéral, pour les remettre au goût du jour.
Elle est toujours intimement liée au monde sportif et aux athlètes qui agissent en véritables influenceurs. Par le passé, Maradona fit partie des athlètes à disposer de sa propre sneaker tout comme la superstar du tennis Boris Becker avec les modèles « Puma Becker » et « Puma Becker Ace » sortis dans les années 1980.

Aujourd’hui encore, les créations de l’entreprise germanique apparaissent aux pieds des plus grands comme le sportif jamaïcain Usain Bolt, l’une de ses égéries.
Puma est aussi à l’origine de plusieurs brevets technologiques incontournables. La création du Puma Disc, en 1991, présenta la première chaussure sans lacets mais dont le serrage pouvait être réglé par une molette. Plus tard, la technologie « Cell » fût présentée : il s’agissait alors de la première semelle sans mousse jamais conçue. Aujourd’hui, la marque continue de développer des silhouettes comme la Puma RS-X, qui connaît un très grand succès.

adidas W Torsion TRDC