New Balance « Flimby » – 30ème anniversaire

-

J’ai acheté ma première paire de New Balance à la fin des années 1990, une New Balance 574 ou 576. La marque avait déjà ce petit plus qu’aucune autre pouvait alors offrir, une fabrication européenne avec une signature « Made in England » sur la languette. Si les Anglais sont connus pour leurs souliers (Church’s, Crockett&Jones, Grenson…), les amateurs de sneakers apprécient également la fabrication anglaise de New Balance. La marque a de toute façon, de manière très pertinente, distingué certains modèles qui ne sont fabriqués qu’en Angleterre : New Balance 576, 577, 670… la New Balance 574 est un gros succès commercial aux USA et elle se partage entre plusieurs lieux de fabrication. La New Balance 1500 a été relancée par le marché Japonais et fait partie également des exceptions. On connaissait déjà « Flimby » par l’intermédiaire de reportages réalisés par d’autres media depuis le milieu des années 2000, mais la marque fêtant le 30ème anniversaire de son usine, nous avons eu l’opportunité de la visiter.

adidas, Nike, Puma ont toutes fabriqué des sneakers en Europe jusqu’au début des années 1990 mais il n’y a plus que New Balance, la marque américaine, qui persévère en continuant à garder un pied sur le Vieux Continent. Flimby est une minuscule ville de la région « Cumbria », située à mi-chemin (3h de route) de Manchester et Glasgow. New Balance est d’ailleurs le principal fournisseur d’emplois du coin.

Flimby est le A sur la carte

 La visite nous fait découvrir la fabrication d’une paire (ici une New Balance 1500) de A à Z. Nous démarrons donc à l’arrivée des matériaux avec plusieurs centaines de cuir qui sont traités et analysés pour concevoir un modèle. Il faut savoir que la marque essaie de concevoir un produit 100% européen en commandant les matériaux chez des prestataires européens. Un premier prototype est monté à la main pour vérifier que tout concorde.

En touchant la qualité des matières et en découvrant la centaine de peaux, couleurs… les idées fusent pour une paire personnalisée ou un SMU mais ça n’est pas au programme ! Les shops partenaires ont de la chance de pouvoir accéder à de telles ressources et il faudrait être extrêmement difficile pour ne pas trouver son bonheur.

On continue la visite et ce sont deux ou trois dizaines d’ateliers sur lesquels chacun des ouvriers va s’affairer à monter un empiècement : conception de la languette, du côté de la sneaker (side-panel), montage de la semelle… on suit un petit chemin qui permet d’aboutir au produit fini. Chaque marché (Europe, Asie, US…) a ses propres réglementations et les boites ainsi que les étiquettes sont parfois différentes. Une attention est portée à de nombreux détails et les paires sont toutes contrôlées une par une.

Le travail est extrêmement minutieux, chaque étiquette est pressée à la main sur les languettes du modèle

Chaque détail est supervisé sur un atelier pour monter les pièces ensemble à la main

un premier « patron » des empiècements réunis à plat

vous pouvez reconnaitre l’avant du pied lorsqu’il est plié après la mise à plat

Après l’avant du pied, voici la partie arrière de la New Balance 1500

le chausson est désormais réuni mais vous remarquerez qu’il est seulement posé sur sa semelle, le tout n’est pas encore collé

le résultat final avec la New Balance 1500 NGB « Made in England »

Comme pas mal d’entre vous, je collectionne les New Balance depuis une dizaine d’années et j’ai bien entendu évoqué la problématique des changements de forme des paires (notamment sur la New Balance 1500 et New Balance 576). Les chefs de production ainsi que les designers de Flimby sont bien conscients de la problématique et du mécontentement de certains clients. Il travaille d’ailleurs dessus, vous pourrez notamment le voir sur ces prototypes de New Balance 576. La marque a d’ailleurs affiné ses shapes pour les saisons Printemps/Eté 2013 et Automne/Hiver 2013. On aura bientôt le résultat en shop pour en juger.

On a également eu l’opportunité de discuter collabs avec la personne responsable des projets SMU. Nous ne pouvons pas véritablement dévoiler les projets à venir mais on était heureux de découvrir qu’un shop français aura bientôt une collaboration qui est prévue pour le courant de l’année… Pour le reste nous vous laissons découvrir quelques images du savoir-faire anglais.

Merci à New Balance pour la visite et toutes les infos !