adidas Superstar

L’adidas Superstar fit ses débuts en 1969 sous la forme d’une paire de basket-ball à tige basse directement dérivée de la Pro Model. Il s’agissait de la première paire équipée d’une empeigne en cuir et d’une toebox en gomme dite « shelltoe », d’où son surnom de « shell top ». Ces détails originaux ont intrigué plusieurs joueurs professionnels de l’époque qui décidèrent de les porter sur le terrain. Parmi eux, « Pistol » Pete Maravich ou encore Kareem Abdul Jabbar qui remporta six titres de MVP NBA avec les chaussures à ses pieds.

Les années 1980 marquèrent un tournant avec un fort engouement de la culture hip-hop pour cette paire d’adidas. Le groupe RUN DMC participa grandement à cette popularité d’un nouveau genre en portant la Superstar sur scène, sans lacets, avec la languette recourbée et avec des survêtements adidas assortis au coloris principal. La sortie de leur morceau « My Adidas » en 1986 propulsa la chaussure au rang d’icone. Rapidement, les B-Boys s’accaparèrent la sneaker à leur tour en la dotant de lacets épais, une technique devenue indissociable de ce modèle. Pour célébrer le 35e anniversaire de la paire, la firme bavaroise décida de concevoir un pack spécial en 2005 comprenant de nombreux modèles limités en collaboration avec les milieux de l’art, de la musique ou encore de la mode.

La Superstar est certainement l’une des paires les plus célèbres au monde. Sa production n’a jamais cessé et certains coloris originaux sont produits sans discontinuité toute l’année. De nouvelles créations voient également le jour, équipées de matériaux et de teintes inédites pour proposer une palette quasi-infinie de possibilités graphiques. L’année dernière, la paire a notamment été déclinée en slip-on et a également reçu une semelle Boost inédite dans le cadre d’un partenariat avec Bape.

Carhartt WIP Fall 2020